Acheter un immobilier pour le louer n’est pas un rêve réalisable du jour au lendemain. Les investisseurs en herbe, avant de se lancer, devront prendre en considération le type de logement, sa localisation ou encore le statut fiscal. Pour éviter certaines déconvenues, découvrez comment réaliser les meilleurs investissements.

Investir en direct dans la pierre

L’immobilier est l’un des rares actifs que l’on peut acquérir à crédit. Pour construire et développer son patrimoine, il faut avoir la capacité d’épargner et la capacité de s’endetter. Cet aspect nous permet de pouvoir investir dans l’immobilier. Il peut être direct, c’est-à-dire que l’on peut acquérir un bien immobilier en vue de le louer à une tierce personne. Il s’agit d’un investissement mobilier en direct.

Dans ce type d’investissement, l’acquéreur est l’unique propriétaire du bien. Il en détient tous les droits de la propriété. Dans ce sillage, le propriétaire doit assurer à lui tout seul, la gestion locative et l’entretien du bien immobilier. Ceci n’étant pas une chose facile, car cela nécessite certaines compétences. Cette gestion doit être optimale pour assurer une rentabilité constante de son bien immobilier. Il s’avère que cela constitue l’un des principaux inconvénients de l’investissement en direct. Alternativement, on peut choisir de miser sur l’investissement en SCPI.

Opter pour un investissement en SCPI

Une Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI est une société dont le but premier est axé sur l’investissement dans l’immobilier locatif. À l’instar de l’investissement en direct, la SCPI permet de se constituer indirectement un patrimoine immobilier pour un investissement même de petite somme. Investir en SCPI, nous permet de se départir de la gestion quotidienne de l’immobilier locatif qui est déléguée à une société de gestion professionnelle. Il en est de même pour son entretien, des locations impayées ou encore de la vacance des lieux. La société de gestion gère tout à votre place.

En plus, on constate que l’investissement en SCPI est basé sur la mutualisation des risques. En effet, on détient des droits non pas sur un seul local, mais sur un ensemble de biens de la SCPI. D’où on est à l’abri de l’insolvabilité de certains locataires. Le rendement généré par l’investissement en SCPI est supérieur à celui procuré par les autres placements financiers. Ses revenus sont très attractifs.

Réaliser un investissement dans l’immobilier en LMNP

L’investissement locatif sous le statut de loueur en meublé non professionnel est une option plus ou moins intéressante. Il est applicable à toute personne qui loue un logement meublé à un tiers. Sachant que ce type de logement devrait être plus cher, il est intéressant sur le plan fiscal. L’immobilier en location est imposé dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et non pas sur les revenus financiers. Toutefois, cela comporte des limites.

L’investissement en LMNP permet d’avoir un statut avantageux sur le plan de l’imposition fiscale. On constate qu’en cas de résidence gérée, la TVA est récupérée lorsque le bien immobilier loué est situé dans une même résidence et propose des services supplémentaires : accueil de la clientèle, petit-déjeuner, blanchisserie et entretien des locaux. Cependant, le bien immobilier en location devrait être conservé pendant un certain nombre d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *